Littérature francophone

Le prix d’inconsolation : un cénotaphe à Michel Tournier

Le 18 janvier 2016, en plein dîner, Serge Koster reçoit un appel. Michel Tournier est mort. Michel, mort. Tournier, parti. Il ne trouve pas ses mots, raccroche, et, pour ainsi dire, commence à bâtir le cénotaphe littéraire qu’il lui dédie et qui porte ce titre, Tournier parti.  Son premier mouvement est un égoïste soulagement :… Lire la suite Le prix d’inconsolation : un cénotaphe à Michel Tournier

Publicités