Rétrospective

Mai et juin, ces mots étrangers

Dans Les Mots étrangers, roman où le narrateur-personnage décide d’apprendre le sango, Vassilis Alexakis se demande si l’on peut « tomber amoureux d’une langue comme on tombe amoureux d’une femme ». Je cite de mémoire, le livre est rangé dans la bibliothèque à l’autre bout de la pièce. Je suis peut-être tombée amoureuse du hongrois, mais pas… Lire la suite Mai et juin, ces mots étrangers

Publicités