Littérature étrangère

Toxique, de Samanta Schweblin : littérature bactériologique …

Dans Toxique, le dernier roman de Samanta Schweblin, une des plumes les plus en vue de la nouvelle génération sud-américaine, tout est inconfortable. Le décor est chaud et collant, moite, sablonneux, à peine adouci par la nuit. Clara, aux bretelles de bikini doré nouées dans le dos, raconte à sa voisine de vacances, Amanda, une histoire abracadabrante. Alors que son fils David avait contracté une grave infection au contact d’on ne sait pas vraiment quoi, elle avait eu recours aux dons de guérisseuse d’une espèce de sorcière vivant dans une maison verte et bien connue au village. Plusieurs enfants semblent avoir reçu ses soins d’un genre particulier. Pour Amanda, ce petit monde est un asile de fous qu’il faut quitter au plus vite. Mais sa petite fille, Nina, de l’âge de David, tombe malade à son tour.

Le récit commence au service des urgences. Nina est invisible, Amanda est malade et David lui parle. Il parle à sa conscience, à sa mémoire, il parle directement à son cerveau engourdi, à son esprit brumeux et terrorisé. D’où viennent les « vers » à l’origine de la maladie qui la ronge et dont David a été guéri par une forme hérétique de transsubstantiation, c’est toute la question. Samanta Schweblin écrit comme on pique une veine, distille une perfusion de suspense, déclenche des peurs enfouies, actionne, sans rien dire de plus, les mécanismes de rejet des différences, raconte l’instinct maternel et ses monstrueuses, forcément monstrueuses défaillances.

Un genre littéraire nouveau, annonce le bandeau de présentation. La publicité a du vrai : Toxique se glissera quelque part entre le traité de psychologie et de tératologie et le thriller. Avec, au bout du chemin, rien d’autre que soi-même pour répondre aux questions essentielles.

17086699551_6bc44b3f93_b

Toxique, de Samanta Schweblin, traduit de l’espagnol (Argentine) par Aurore Touya – Gallimard, Du monde entier, 128 pages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s