Littérature étrangère·Un tête-à-tête avec

Un tête-à-têtre avec … Josefine Mutzenbacher

Josefine Mutzenbacher : Histoire d’une fille de Vienne racontée par elle-même est, depuis sa parution anonyme en 1906 à Vienne, un classique de la littérature sulfureuse.

Josefine, née en 1852 et morte en 1904, y raconte ses prétendus mémoires de prostituée. Trois millions d’exemplaires écoulés en allemand puis en anglais, des dizaines de traductions, cent ans de succès sous le manteau pour trois cent et quelques pages de récit, à la première personne, par une femme de cinquante ans, de ses souvenirs les plus croustillants. Josefine était précoce: la majorité de ses mémoires concerne ses jeunes, très jeunes années, entre cinq et douze ans, durant lesquelles elle serait devenue une véritable fille de joie.

Le style est proche du catalogue sadien des 120 journées de Sodome, la mémorialiste n’est pas avare de synonymes et de comparaisons fleuries pour désigner l’anatomie masculine et faire un sort aux tabous du moment.

En novembre 1990, les tribunaux allemands durent statuer sur l’interdiction ou non de l’ouvrage aux jeunes lecteurs. La pornographie et l’art s’excluent-ils l’un l’autre ? Il fut décidé que non. En vertu de la liberté artistique, et bien que le contenu soit proprement pornographique, le roman sera, pour ses éditions présentes et à venir en Allemagne, retiré de l’index des « oeuvres mettant en danger la jeunesse ».

Josefine, évidemment, n’existe pas. Le roman, après hésitation entre l’intéressé et Arthur Schnitzler son contemporain, est attribué à l’écrivain viennois Felix Salten.

 

9002986620440xxlEn 1970, le réalisateur autrichien Kurt Nachmann l’adapte pour la première fois au cinéma sous le titre homonyme (en français : L’Entrejambe) avec Christine Schuberth dans le rôle titre. Josefine Mutzenbacher est encore aujourd’hui à l’affiche de plusieurs productions de films X par an.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s