Littérature francophone·Philosophie et essais francophones

Blaise Pascal, itinéraire d’un extra-terrestre

Qui n’a jamais songé à réaliser (ou réalisé tout court) une biographie de Blaise Pascal jette à Marc Pautrel la première pierre. Le génie maladif des mathématiques et de la mystique, boule à facettes romanesque et valeur refuge de la France en temps de doutes ne cessera jamais de nous fasciner, à nos risques et périls.

Une Jeunesse de Blaise Pascal n’est pas la pire de ces réalisations. C’est d’abord une brève plongée dans l’intimité parfois documentée, parfois fantasmée, du génie encore enfant, balbutiant sur des tomettes les démonstrations euclidiennes. C’est aussi une tentative de remettre ce jeune homme à sa place: à treize ans il subjuguait Mersenne et éclipsait Fermat, au seuil de ses vingt ans il défiait et réfutait un dogme de l’Église en prouvant l’existence de la pression atmosphérique. Tout cela, nous le savions. Était-il besoin de gratter le vernis ?

Risquons-nous à répondre par l’affirmative. Il y a dans cette brève biographie – étiquetée « roman » pour faire taire les fanatiques du fait – des moments naïfs d’introspection restituée (« Le jour des obsèques (de son père), Blaise est un de ceux qui résistent le mieux, il est infiniment grave et triste, mais il a foi dans l’avenir et la vérité des nombres (…) il sait que le futur a besoin de lui. »), des passages brillant d’une véritable ivresse algébrique (« Il ne trace ce qu’il dénomme ces trios d’angles que parfaits, avec les angles égaux, et les longueurs des droites aussi sont égales, tout s’équilibre, la beauté est présente (…), les angles forment un accomplissement. ») et quelques clés pour rassembler en un homme tout ce qui faisait de Blaise Pascal un demi-dieu (« Ses soeurs lui disent que la mort n’a pas voulu de lui, il répond que c’est lui qui n’a pas voulu d’elle. »).

Ce récit est un clair-obscur qui demande encore à être éclairé et son sujet, une icône extra-terrestre, n’en finira jamais d’être disséquée.

 

unejeunessedeblaisepascal_HD

 

Marc Pautrel, Une Jeunesse de Blaise Pascal – Gallimard/L’Infini, 74 pages, 12euros.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s